Sondage exclusif : 3 Français sur 4 utiliseraient plus les transports publics s’ils étaient de meilleure qualité

Mis sur le devant de la scène en raison de l’urgence climatique et de la recherche de sobriété associée, les enjeux liés à la mobilité sont actuellement au coeur des préoccupations des Français. À l’occasion des Journées AGIR, qui se tiendront du 18 au 20 juin à Montpellier, AGIR Transport et Viavoice ont interrogé les Français pour comprendre leur rapport aux transports publics et identifier les leviers pour une plus grande utilisation des modes de transport durables.

Les chiffres clés de cette enquête :

 

Transports en commun : de l’envie à la réalité

Une large majorité de Français (64 %) a une bonne image des transports en commun : près de sept sondés sur dix les considèrent même comme une solution d’avenir, les jugeant également écologiques (65 %) et économiques (63 %).

Un paradoxe quand on sait que les Français continuent pourtant de privilégier leur voiture : 3 sondés sur 4 déclarent utiliser en priorité leur voiture pour les déplacements quotidiens (75 %) et plus des 2/3 pour se rendre sur leur lieu de travail ou d’étude (70 %). Pour les mêmes usages, les transports publics ne sont privilégiés que par 25 % des actifs et étudiants. Une part qui s’élève cependant, sans surprise, à 42 % dans les grandes agglomérations et à 37 % chez les moins de 35 ans.

Praticité et ponctualité : les deux grandes priorités des Français pour se déplacer

Interrogés sur la praticité des différents modes de transport pour se déplacer au quotidien, les Français classent les transports en commun en quatrième position (49 %), derrière la voiture (85 %), la marche à pied (71 %) et les deux-roues (53 %). Plusieurs raisons expliquent ce classement :

– Une majorité de Français considèrent que les transports publics n’offrent pas assez de garanties en matière de ponctualité (62 %).

– L’offre de desserte semble également inégale sur le territoire : 78 % des habitants de grandes agglomérations trouvent les transports publics accessibles, contre seulement 38 % des habitants de petites agglomérations.

– Enfin, 61 % des Français jugent difficile l’enchaînement de plusieurs modes de déplacement, notamment en raison du manque de connexions entre ces différents modes.

Investir pour booster les solutions de transport durables

L’aménagement de l’espace public au service des mobilités durables serait incitatif : à titre d’exemple, près d’un Français sur 2 (46%) feraient plus souvent du vélo s’il y avait plus de pistes cyclables près de chez eux.

En matière de transports publics, si les Français semblent réticents à payer plus cher pour un service de meilleure qualité (64%) – y compris parmi ceux qui les utilisent quotidiennement – la gratuité des transports en commun séduit quant à elle 70 % des Français. Dans le détail, c’est une meilleure qualité des transports publics (plus de fréquence, davantage d’arrêts, plus de régularité) et la gratuité qui inciteraient le plus à prendre davantage les transports publics.

De plus, si seule une petite majorité de nos compatriotes semble optimiste quant à l’amélioration des transports publics en France (48%), ils sont en revanche nombreux à estimer que l’investissement dans les transports publics est un enjeu important pour les collectivités territoriales (86 %) et l’État (78 %).

Pour les Français, la priorité en matière d’investissement dans les transports publics devrait être donnée aux bus et cars (67 %), aux TER (53 %) et aux métros et tramways (46%).

Enfin, la gestion locale plébiscitée. En effet, les Français préfèrent largement que la gestion des transports publics soit exercée directement par la collectivité (57%) plutôt que déléguée à un opérateur privé (11%).

 

Sondage réalisé par Viavoice pour AGIR Transport du 24 au 27 mai 2024. Enquête menée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et résidant en France.

 

D'autres actualités qui pourraient vous intéresser

Actualisation de l’étude comparative sur les différentes motorisations de la CATP (4ème mise à jour)
AGIR Transport demande un moratoire sur les normes en matière de transition énergétique des véhicules.
Retour sur l’édition 2024 des Journées AGIR à Montpellier : du travail, de la convivialité et une affluence record !
Avec plus de 1 400 personnes présentes à Montpellier, les Journées AGIR rassemblent toujours plus les professionnels de la mobilité [...]
Journées AGIR 2024 : c’est parti !
Les Journées AGIR 2024 ont débuté le 18 juin par des visites techniques organisées avec Montpellier Méditerranée Métropole et la SPL TAM.

Au-delà des travaux réservés à ses adhérents, AGIR Transport met à disposition de l’ensemble de la profession de nombreuses publications permettant de s’informer.