Dernières nouvelles et parutions :

SCOOP : l’information digitale accessible pour tous les réseaux

Formations 2016 : un programme complet dédié aux autorités organisatrices

Le catalogue Formations 2016 d’AGIR destiné aux autorités organisatrices est disponible. Catalogue AO 2016_Page_01

Télécharger le Catalogue Formations AO 2016

Il propose une offre très large de formations destinée aux agents des collectivités et aux élus, dispensées par des experts du transport public. Beaucoup de nouveautés sont proposées parmi les 42 dates déjà programmées en 2016 :
• De nouvelles formations sur le vélo, le TAD, les points d’arrêt, le stationnement, etc. Ainsi que des formations destinées à préparer le transfert de compétence sur les lignes interurbaines et les services scolaires
• Des formations adaptées : un nouveau cycle sur le transport scolaire destiné aux régions et un cycle sur le transport des élèves handicapés destiné aux départements
• Des formations étoffées : les thèmes « Versement transport », « Tarification », « DSP » ou « Opérateur interne » comportent une journée supplémentaire consacrée soit à l’approfondissement d’un point particulier soit à la mise en pratique par une étude de cas.

Les formations AGIR sont gratuites et accessibles aux collectivités non adhérentes, dans la limite des places disponibles (les adhérents AGIR sont prioritaires).

Contacts et inscriptions au 01 53 68 04 24

Le GART et la CATP signent un accord de partenariat et annoncent le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt à propos des véhicules propres

A l’occasion des 30èmes Journées AGIR à Périgueux, Louis Nègre, Président du Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART), et Marc Delayer, Président de la Centrale d’Achat du Transport Public (CATP) ont signé, le 24 juin 2015, un accord de partenariat entre les deux structures qui partagent de nombreux sujets et adhérents en commun.

Dans ce contexte, cet accord prévoit, entre autres, de développer les participations croisées aux groupes de travail des deux entités dont l’objet serait de définir les spécifications de matériels (autobus, BHNS, tramways, etc.) ou de logiciels (SAEIV, billettique, NFC, etc.) ainsi que les échanges visant à améliorer des compétences des élus, techniciens et membres des équipes du GART et d’AGIR sur les questions d’intérêt commun.

Cet accord intervient à un moment où la nécessaire transition énergétique comme les contraintes financières croissantes imposent d’optimiser l’exploitation des réseaux de transports publics, tout en répondant aux exigences de qualité de l’air. Dans un souci d’exemplarité, les collectivités territoriales, conscients de l’implication du secteur des transports dans les émissions de gaz à effet de serre (25 % de la totalité de ces émissions), souhaitent s’impliquer activement dans la mise en service de véhicules à faibles et très faibles émissions pour les transports publics, et ce même s’ils ne sont responsables actuellement que de 1,5 % du total des émissions.

C’est dans ce contexte que le GART et AGIR ont décidé du lancement d’un appel à manifestation d’intérêt auprès de l’ensemble des collectivités territoriales afin de recueillir les besoins, actuels et futurs, en matière de véhicules propres. Cet appel permettra de favoriser le développement d’une filière industrielle dans le domaine des véhicules innovants, respectueux de l’environnement et de la santé de nos concitoyens.

Journées AGIR à Périgueux : « Le marketing n'est pas un gros mot »

Interview de Stéphane SCHULTZ, Consultant, 15 marches, intervenant aux Journées AGIR à Périgueux


stéphane SchultzVous animerez la conférence « Comment conquérir et fidéliser des voyageurs en 2015 » le 25 juin lors des 30e Journées AGIR à Périgueux consacrées aux « Solutions Anti-crise ». En quoi le marketing offre t’il des solutions anti-crise ?
Stéphane SCHULTZ : "Avec un peu de provocation, la conférence aurait pu s’intituler « comment dé-ringardiser le transport public ? » … Le transport public est un des services essentiels de la vie quotidienne de millions de personnes. C'est aussi une vitrine de l'attractivité et la qualité de vie d'une agglomération. Si la technologie a beaucoup évolué ces 30 dernières années, force est de constater que l'image du transport a elle peu évolué, contrairement à d'autres services « grand public ». Alors que les voyageurs ont changé, que le monde a changé, que même les collectivités utilisent un marketing actuel pour promouvoir leurs services et leurs territoires, les transports publics ont peu changé la manière dont ils cherchent à se vendre. Cette situation a non seulement un impact sur la fréquentation, mais également sur l'image globale des services et de leurs opérateurs. Or, si le marketing ne fait pas tout, il contribue à rentabiliser et valoriser l'ensemble des actions et investissements mis en oeuvre par ailleurs."

En quoi les transports publics peuvent-ils s’inspirer des starts up à succès ?
Stéphane SCHULTZ : "Des services comme Blablacar n'ont ni boutique ni véhicule ni conducteur et transportent 10 millions de voyageurs par an dans toute l'Europe. Leur devise : "le marketing n'est pas un gros mot" : ils investissent massivement dans le community management, la publicité sur les réseaux sociaux et la qualité de l'expérience utilisateur sur le web. La publicité chez eux n'est que récente, après 10 ans de conquête. À l'heure où ce type de services est massivement utilisé par la population, ils contribuent à vieillir encore plus l’image des transports publics. "

Vous pensez que toute crise est l'occasion d'un changement de modèle, et a donc un aspect positif. C’est donc une opportunité pour les acteurs du transport public ?
Stéphane SCHULTZ : "Oui, tout à fait. Dans un contexte de crise où la fréquentation pèse sur les comptes, il faut tirer les enseignements des succès marketing actuels. Regarder comment faire évoluer le marketing et la communication des services de transport public pour les adapter aux exigences de la société moderne : atteindre le client là où il se trouve, l'intéresser, donner du sens, répondre rapidement à ses besoins, personnaliser, entrer en conversation, favoriser la recommandation et le partage d'expériences. Rien de tout cela n'est contraire aux valeurs du transport public. Aucune de ces actions ne nécessitent de lourds budgets. Au contraire, les coûts marketing ont tendance à baisser grâce aux plateformes du web. Enfin, le marketing en 2015 devient "intelligent" : les nouveaux outils permettent d'analyser les effets de chaque campagne et les améliorer en continu grâce à une utilisation efficace des données."

Retrouvez Stéphane SCHULTZ aux Journées AGIR jeudi 25 juin à 10 pour la conférence "Comment conquérir et fidéliser des voyageurs en 2015 ?" Programme / Inscriptions
et sur son blog : www.15marches.fr


Signature d’un partenariat entre le GART et la Centrale d'Achat du Transport Public

Le Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART) et la Centrale d’Achat du Transport Public (CATP) ont décidé d’unir leurs forces pour développer l’expertise en matière d’achat public.

Le GART « a décidé de participer à l’action menée par la Centrale d’achat du transport public (CATP) pour aboutir à une plus grande optimisation des coûts de ses adhérents. »

Ainsi, la CATP met à disposition des membres du GART son expertise métier en matière de conseil et d’exécution des achats de produits et de services destinés aux réseaux de transport publics : Véhicules, SAEIV, Billettique, Site Internet, Applications smartphone, etc.

Le GART et la CATP ont également prévu d’animer un Groupe de Travail sur l’interopérabilité des technologies et systèmes afin de permettre aux réseaux équipés de bénéficier d’outils parfaitement interopérables, sans surcoût de développement.

Pour Marc DELAYER, Président de la CATP : « Les autorités organisatrices peuvent compter sur la CATP pour les conseiller de manière indépendante sur leurs besoins, pour sécuriser les procédures et négocier au meilleur prix. Le recours à la CATP permet aux élus et aux techniciens de se décharger des procédures administratives au profit de la réflexion sur les besoins des usagers et l’exécution des politiques de déplacement. De plus, avec une meilleure maîtrise de leur politique d’achat, les autorités organisatrices gagnent en indépendance dans leur fonctionnement vis-à-vis de leur opérateur. »

Ce partenariat acte la reconnaissance de l’action de la CATP, créée en septembre 2011 par des Elus et des agents de collectivités territoriales pour être au service des autorités organisatrices de transport.